Donner du sens à la science

A propos

Quand la recherche permet de penser l’Afrique autrement

Les auteurs du blog

Caroline Roussy
Historienne et chercheuse associée à l’Institut des mondes africains (IMAF)

A la une

AFRICA ACTS : Une semaine de performances
02.06.2015, par Dominique Malaquais & Caroline Roussy
Mis à jour le 02.06.2015

Parallèlement à la European Conference on African Studies (ECAS), l’IMAF et LAM organisent AFRICA ACTS : une semaine consacrée aux arts de la performance en Afrique et dans ses diasporas. A l’attention d’un large public, AFRICA ACTS a été conçu comme un parcours à travers Paris et sa proche banlieue. Premier événement en son genre en France, AFRICA ACTS offrira une programmation ambitieuse et novatrice mettant en exergue la singularité et l’originalité du travail d’artistes résolument hors-format. Chorégraphes, femmes et hommes de théâtre, poètes, compositeurs, cinéastes et vidéastes, graffeurs, DJs et VJs venus de multiples horizons se croiseront.   
 
Rigoureux, exigeants, ludiques aussi : les artistes au cœur d’AFRICA ACTS décapent. Ils ont en commun un refus de la facilité, un engagement dans et pour des formes artistiques qui questionnent les limites de leurs disciplines. ACTion, ACTes posés, ACTualité : à travers leurs œuvres se dessinent tout à la fois une critique sans quartier de la violence sociale, économique et politique à l’échelle globale et un désir de la transcender. Individuellement et tout ensemble, ils posent sur le monde qui les entoure des regards qui tendent à le ré-enchanter : le repenser, le rêver à l’aune d’imaginaires qui mettent à mal clichés et idées reçues qui, si souvent, caractérisent les représentations du continent africain.
 Performance de Jelili Atiku, « Red Light / In the Red » (Lagos, 2013). Photo Kabiru Adeola Abdulrasheed.
AFRICA ACTS ne se veut pas une vue d’ensemble, un regard englobant sur la performance en Afrique et dans ses diasporas. Il ne s’agit pas de viser à l’exhaustivité, mais d’offrir à une riche palette d’artistes une carte blanche, un espace d'interaction entre créateurs et publics de nationalités et d’intérêts divers. A cette fin, de nombreux types de lieux seront proposés aux artistes et à ceux qui viendront à leur rencontre : espaces de création contemporaine, musées, galeries, salles de spectacle grandes et petites, auditoriums d’université, rue et parvis… Dans ces lieux seront à l’honneur des créateurs parmi les plus engagés de la scène artistique internationale.
 
A l’image de l’Afrique elle-même, dans les grandes villes d’Europe et d’Amérique du Nord, les arts contemporains d’Afrique et de ses diasporas prennent une place de plus en plus importante. AFRICA ACTS s’inscrit dans cette mouvance, tout en proposant une approche nouvelle : une focale sur la performance d’avant-garde qui enrichira un dialogue éminemment actuel sur la place des Afriques dans le monde.

Commentaires

0 commentaire
Pour laisser votre avis sur cet article
Connectez-vous, rejoignez la communauté
du journal CNRS