Donner du sens à la science

A propos

À travers différents projets mêlant plusieurs disciplines, ce blog vous invite à découvrir la recherche en train de se faire. Des scientifiques y racontent la genèse d’un projet en cours, leur manière d’y parvenir, leurs doutes… Ces recherches bénéficient du label « Science avec et pour la société » du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Pour en savoir plus, lire l'édito.

Les auteurs du blog

Par le réseau de communicants du CNRS

A la une

Optimiser le frottement avec des surfaces sur mesure
13.05.2024, par Fabrice Finotti, Délégation Rhône Auvergne
Mis à jour le 13.05.2024

Créer des contacts entre deux surfaces avec un niveau de frottement pilotable sur demande est considéré comme un graal en tribologie, la science des frottements. Dans cette vidéo, découvrez comment Julien Scheibert et son équipe se sont penchés sur la question en concevant des surfaces sur mesure.
 

Avec la participation de :

Davy Dalmas, chargé de recherche CNRS
Julien Scheibert, directeur de recherche CNRS
Antoine Aymard, docteur CNRS
Matthieu Guibert, ingénieur de recherche CNRS 
au Laboratoire de tribologie et dynamique des systèmes (LTDS), unité CNRS / Écoles centrale de Lyon / Écoles nationale des travaux publics d’État

  • Coordination de production : Sabrina Raz - CNRS Délégation Rhône Auvergne
  • Réalisation (captation vidéo/sonore et montage) : Fabrice Finotti

Plus d'informations sur les travaux de recherche réalisés par l'équipe.

----------------------------------------------------------------------------

Ces recherches ont été financées en tout ou partie, par l’Agence nationale de la recherche (ANR) au titre du projet ANR- Prometaf-AAPG2018. Cette communication est réalisée et financée dans le cadre de l’appel à projet Sciences Avec et Pour la Société - Culture Scientifique Technique et Industrielle pour les projets JCJC et PRC des appels à projets génériques 2018-2019 (SAPS-CSTI-JCJC et PRC AAPG
18/19).

 

Commentaires

0 commentaire
Pour laisser votre avis sur cet article
Connectez-vous, rejoignez la communauté
du journal CNRS