Donner du sens à la science

A propos

Du 1er juillet au 22 septembre, le CNRS présente ses archives aux Rencontres d’Arles, à travers une grande exposition photo intitulée «La saga des inventions. Du masque à gaz à la machine à laver - Les archives du CNRS». Ce blog en est l'émanation.

Les auteurs du blog

Luce Lebart
Historienne de la photographie, commissaire de l'exposition

A la une

Coup de projecteur sur les archives visuelles du CNRS
14.06.2019, par Luce Lebart
Les archives du CNRS regorgent de milliers d’images témoignant de plusieurs décennies de recherches et d’inventions. Cet été, une partie de ce patrimoine, produite entre 1915 et 1938, fait l'objet d'une grande exposition dans le cadre du festival international de photographie d’Arles, et de l'édition d'un beau livre par RVB BOOKS et le CNRS.

Tout commence au cœur du premier conflit mondial, à la fin de l’année 1916, quand le républicain Jules-Louis Breton est nommé à la tête du sous-secrétariat d’Etat aux inventions intéressant la défense nationale. Breton, qui déteste la bureaucratie et ses lenteurs, systématise l’emploi de la photographie précisément pour accélérer les processus et transformer une idée, d’où qu’elle vienne, en un objet défensif, offensif ou domestique utilisable le plus rapidement possible.

Dans cette république des inventions, rien n’est hiérarchisé, à l’image de la vision d’un Breton, attentif aux grands comme aux petits projets et soutenant avec une même ardeur les recherches en science pure et en sciences appliquées.  Aucune distinction n’apparaît non plus dans la façon de prendre les photos :  le principe de prise de vue reste le même pendant plus de trente années. Aux natures mortes et aux mises en scène avec figurants, s’ajoutent des séquences et des séries temporelles. C’est finalement une sorte de veille photographique des inventions que produit le service de Breton.
Masque et cagoule contre les flammes, 1917-1918, tirage gélatino-argentique, Archives nationales, 398AP/36
Masque et cagoule contre les flammes, 1917-1918, tirage gélatino-argentique, Archives nationales, 398AP/36
 

Au fil des jours et des expériences, les clichés s’accumulent comme autant d’observations peuplant un grand cahier de laboratoire virtuel. Ces milliers d’images nous confrontent aux méandres du progrès technique, aux vacillations parfois touchantes du processus même de création. Avec, derrière ce processus, des stimuli impitoyables : la guerre (survivre), puis les incitations plus modérées de la croissance économique (mieux vivre).

Une des particularités de cette archive visuelle est d’avoir été constituée simultanément d’images fixes et animées. Dès les débuts, les opérateurs travaillent en binômes sur le terrain ou dans les laboratoires : un photographe et un cadreur. Ainsi, quand un film est produit, des images argentiques l’accompagnent.
 Machine à laver mixte, 26 mars 1925, plaque de verre au gélatino-bromure d'argent, CNRSMachine à laver mixte, 26 mars 1925, plaque de verre au gélatino-bromure d'argent, CNRS

 
L’exposition présente un kaléidoscope de photos et films d’inventions produits entre 1915 et 1938 : des tirages d’époque et dossiers d’invention du fonds Jules-Louis Breton conservé aux Archives nationales ainsi que des tirages de plaques de verre et des films des archives du CNRS.

 
A voir :
L’exposition La saga des inventions. Du masque à gaz à la machine à laver, les archives du CNRS, coproduite par les Rencontres d’Arles et le CNRS, en partenariat avec les Archives nationales est à voir à Arles à l’espace Croisière :
1 juillet - 22 septembre. 10H00 - 19H30
https://www.rencontres-arles.com/fr/expositions/view/780/la-saga-des-inventions

A lire :
Le livre « Inventions 1915-1938 » est disponible chez RVB BOOKS : https://rvb-books.com/
 
 
 

Commentaires

0 commentaire
Pour laisser votre avis sur cet article
Connectez-vous, rejoignez la communauté
du journal CNRS