Donner du sens à la science

Précieuses études de genre

Illustration du dossier sur le Genre
dossier
Paru le 27.08.2014
Mis à jour le 02.08.2016

Précieuses études de genre

Loin de vouloir gommer les différences entre les sexes ou imposer une prétendue théorie, les études de genre montrent que ce que l’on pensait relever de la nature n’est parfois que pure construction sociale. Précieuses pour les sciences humaines, elles sont aussi capitales dans de nombreuses autres disciplines, comme la biologie ou la médecine. Panorama et démonstration dans ce dossier.

Édito par Catherine Jessus

Même si l’égalité entre femmes et hommes est aujourd’hui un engagement de la République, les chiffres révèlent une réalité toujours accablante. L’origine de ces inégalités, c’est l’existence tenace de stéréotypes qu’il faut s’efforcer d’éradiquer. C’est là que s’inscrivent les sciences du genre, abordées dans ce dossier de CNRS Le journal. Qu’est-ce que le genre ? La construction sociale des individus. Qu’est-ce que le sexe ? Une qualité biologique résumée par un équipement chromosomique et hormonal. Cette notion biologique, apparemment simple, est pourtant revisitée. Jusqu’à il y a peu, le sexe femelle était considéré chez les mammifères comme un sexe par défaut : faute de chromosome Y, les individus seraient spontanément femelles. Mais il a récemment acquis le statut de « vrai » sexe depuis la découverte, en 2008, d’un ensemble de gènes nécessaires à sa constitution. Cette notion n’a hélas pas encore été prise en compte dans les manuels scolaires.

La connaissance biologique du monde vivant est propre à renverser les idées préconçues qui touchent au sexe, trop souvent envisagé sous le prisme restreint de l’espèce humaine. Le vivant offre pourtant une grande diversité ! Variété des déterminismes du sexe (non pas limités à des mécanismes génétiques, mais dépendant de l’environnement). Variété du sexe des indi­vidus : passages d’une période mâle à une période femelle, ou l’inverse, au cours de leur vie ; individus hermaphrodites ; individus asexués. Variété des pratiques, hétéro-, homo- ou bisexuelles. Nous gagne­rions en tolérance en intégrant cette diversité biologique du sexe.

Les études biologiques ne prennent pas toujours en compte le sexe, ce qui conduit à une certaine ignorance des mécanismes de santé spécifiques d’un sexe ou de l’autre. Mais ces recherches prennent encore moins en compte le genre. Or l’environnement sociétal peut être un facteur déterminant dans le fonctionnement biologique. Il faut rompre avec la vision simplement biologique de l’individu et l’envisager aussi comme une créature sociale en tenant compte des interactions entre le fonctionnement biologique, la psychologie et la sociologie. Il nous faut accepter que la vision androcentrique de la société a pu influencer les approches expérimentales et biaiser les interprétations scientifiques. Cette remise en question repose sur un incontournable « déconditionnement » des hommes et des femmes, appelé en 1981 par Yvette Roudy, alors ministre ­déléguée aux Droits de la femme. Un appel, hélas, toujours d’actualité trente ans plus tard.

Article
Les études de genre, précieuses en sciences humaines, sont aussi capitales dans les autres disciplines. Par exemple, une recherche en biologie et en médecine qui ne prendrait pas en compte le genre risque tout...
Article
Les récentes polémiques en France feraient presque oublier qu’il n’existe pas une théorie du genre, mais des études de...
Article
La discrimination à l’égard des femmes sur le marché du travail s’opère dès le processus d’embauche. David Masclet...
Article
La question des tests de « féminité » agite régulièrement les grandes manifestations sportives comme les Jeux olympiques. Mais comment définit-on le sexe biologique ? Et combien y a-t-il de sexes ? «CNRS Le...
Point de vue
Nos espaces urbains sont construits pour tous, pensez-vous ? Il n'en est rien. Dès le plus jeune âge, tout est fait pour y favoriser la présence des garçons, affirme le géographe Yves Raibaud. A la veille...
Article
L’offre de loisirs publics proposée aux jeunes s’adresse en priorité aux garçons. Voilà l’étonnant résultat d’une...
Point de vue
La philosophe Sandra Laugier fait le point sur les travaux scientifiques menés sur le genre au CNRS et sur leurs enjeux.
Point de vue
Dès qu’on adopte les lunettes du genre pour étudier la ville, celle-ci apparaît inégalitaire entre femmes et hommes. Et la ville durable ne ferait qu’empirer les choses, selon l’analyse du géographe Yves...
Point de vue
Dans la nature, les femelles sont en moyenne plus impliquées que les mâles dans les soins parentaux, mais cette règle est loin d’être immuable. Le biologiste Frank Cézilly nous livre les résultats de l'...
Audio
Ce reportage de la Wikiradio du CNRS vous emmène au cœur du premier congrès « Études de genre en France » qui s’est...
Article
Du 3 au 5 septembre, Lyon accueille le premier grand congrès consacré aux études de genre, signe incontestable de reconnaissance de ce domaine de recherche. Pascale Molinier, professeure de psychologie sociale...
Article
L’Australie, l’Allemagne ou encore l’Inde permettent désormais de se déclarer de genre neutre – ni homme ni femme – sur...