Donner du sens à la science

Microalgues: les coulisses d’une révolution

09.02.2018, par
Les microalgues représenteraient une alternative au pétrole, une source de protéines alimentaires, tout en recyclant du dioxyde de carbone. Mais comment les exploiter à l’échelle industrielle et optimiser l’extraction de leurs précieux composés ? Inaugurée en 2015 à Saint-Nazaire, la plateforme AlgoSolis, de l’université de Nantes et du CNRS, tente de répondre à ce défi dans la continuité de recherches menées depuis plus de vingt-cinq ans au laboratoire de Génie des procédés, environnement et agroalimentaire (Gepea).
1 Mode diaporama
2 Mode diaporama
3 Mode diaporama
4 Mode diaporama
5 Mode diaporama
6 Mode diaporama
7 Mode diaporama
8 Mode diaporama

À propos

Sur le même sujet : notre reportage vidéo au laboratoire Algosolis : "Microalgues, le futur or vert?"
   
   
Le Gepea est une unité CNRS/Université de Nantes/Oniris/Institut Mines-Telecom.

Ce diaporama a été initialement publié dans le numéro 3 de la revue Carnets de science.

Partager cet article

Commentaires

0 commentaire
Pour laisser votre avis sur cet article
Connectez-vous, rejoignez la communauté
du journal CNRS