Donner du sens à la science

Notre-Dame du numérique

Transcript
Fermer

Notre Dame de Paris.

Un des monuments les plus emblématiques de France voire du monde tout entier et, depuis un an, un chantier tout aussi historique... 

L’incendie du 15 avril 2019 a détruit la flèche et la toiture. De la charpente, il ne reste que des poutres calcinés.

En parallèle du chantier de sécurisation et de restauration du site, un chantier scientifique particulièrement ambitieux a également démarré. 

plus de 50 équipes de scientifiques - participent à l’effort pour étudier la cathédrale : le bois de sa charpente, la pierre, les vitraux… le plomb...

 

Aujourd’hui c’est un ingénieur du group de travail “données numériques” qui vient à Notre Dame, accompagné des cordistes, ces spécialistes des interventions en hauteur.

Ils se rendent au dessus des voûtes - équipés d’un scanner laser qui permettra d’obtenir une l’image en 3D du lieu.

La machine doit être placé par les cordistes au milieu du volume à numériser ; avant d’être déplacée pour de nouvelles mesures.

La manœuvre sera répétée une douzaine de points d’attache, pour couvrir toute la zone.

Le dispositif balaye le site avec son rayon laser.

La mesure très précise du temps mis par la lumière pour revenir à l’appareil permet de déduire la position dans l’espace de chaque point de la structure qui a réfléchi le rayon.

Le scanner peut générer des centaines de milliers de points par seconde… avec une résolution, ici, de quelques millimètres.

 

Il s’agit d’une véritable course contre la montre pour créer une sauvegarde, numérique, de Notre Dame de Paris, avant que les indices liés à l’incendie, ne soient retirées.

L’équipe 3D complète les données du scanner laser avec un autre dispositif, développé spécifiquement pour ce projet : des appareils photo installés sur un cable et qui, en prenant des centaines de photos, permettent également d’enregistrer l’état de la voûte... 

 

Le traitement de ces photos permet de créer, là encore, un modèle, en trois dimensions des décombres…

C’est une brique de plus d’un édifice, numérique, développé en vue de la restauration de Notre Dame de Paris.

 

Toutes les données liées à la cathédrale produites par les scientifiques aujourd’hui, mais aussi hier et demain, seront compilées sur une plateforme numérique qui retrace les différentes étapes de la vie du monument. 

 

L’outil collaboratif, enrichi au fil des découvertes faites par les équipes scientifiques, permettra aux chercheurs et, surtout, aux restaurateurs de consulter, sur une plateforme unique, toute la richesse des informations liées au bois, à la charpente, à la pierre, au métal, à la structure et même à l’acoustique.

 

La plateforme a pour vocation d’être non seulement une référence, mais également un véritable outil de travail permettant d’effectuer des mesures, des annotations, et de naviguer dans cette immense base de données qui continue d’être alimentée.

 

De quoi mieux coordonner les efforts de tous les acteurs qui œuvrent pour restaurer Notre Dame de Paris, patrimoine de toute l’Humanité...

 

Notre-Dame du numérique

10.04.2020

Le chantier de restauration de Notre-Dame de Paris s'accompagne d'un vaste projet scientifique impliquant une cinquantaine d'équipes de recherche. Découvrez, dans ce reportage qui se déroule en partie sur le site sinistré de la cathédrale, les efforts déployés par l'équipe "données numériques" pour créer un double numérique de Notre-Dame...

À propos de cette vidéo
Titre original :
Notre-Dame : le chantier numérique
Année de production :
2020
Durée :
4 min 36
Réalisateur :
Nicolas Baker
Producteur :
CNRS Images
Intervenant(s) :
Loïc Espinasse
Archeovision (CNRS / Université de Bordeaux
Université Bordeaux Montaigne)

Quentin Salvi
Benoit Congy
Jarnias
Journaliste(s) :

Commentaires

0 commentaire
Pour laisser votre avis sur cet article
Connectez-vous, rejoignez la communauté
du journal CNRS