Donner du sens à la science

Des dromadaires aux pieds d'argile

23.07.2020, par
Il y a trois ans, une découverte exceptionnelle révélait des sculptures, en taille réelle, de dromadaires et d’équidés dans une région quasiment inexplorée du nord de l’Arabie saoudite. Sont-elles liées au savoir-faire vieux de 2000 ans des populations nabatéennes ? Selon les dernières recherches de terrain, ce qui est désormais appelé le Camel Site serait en réalité bien plus ancien... Dans ce diaporama, on vous emmène explorer le site avec les scientifiques partis en mission à l'automne 2019.

Ce portfolio a été publié initialement dans le numéro 8 de la revue Carnets de science.

Guillaume Charloux est archéologue au laboratoire Orient et Méditerranée (Unité CNRS/Université Panthéon-Sorbonne/Sorbonne Université/Collège de France/ École pratique des hautes études). Yamandu Hilbert est préhistorien au laboratoire Archéorient environnements et sociétés de l'Orient ancien (CNRS/ Université Lumière Lyon 2). Maria Guagnin est chercheuse à l'Institut Max Planck. Rémy Crassard est chercheur au Centre français d’archéologie et de sciences sociales. Pascal Mora est ingénieur 3D au laboratoire Archéovision (Unité CNRS/Université de Bordeaux/Université de Bordeaux-Montaigne).

1 Mode diaporama
2 Mode diaporama
3 Mode diaporama
4 Mode diaporama
5 Mode diaporama
6 Mode diaporama
7 Mode diaporama
8 Mode diaporama
9 Mode diaporama
10 Mode diaporama

Commentaires

0 commentaire
Pour laisser votre avis sur cet article
Connectez-vous, rejoignez la communauté
du journal CNRS