Donner du sens à la science

Les œuvres à l’épreuve des musées

Le bois, ça travaille ! Et les peintures sur bois en font les frais : fissures, courbures, déformations... C’est le prix à payer pour être exposées au public dans des conditions souvent loin d’être idéales. Une équipe de restaurateurs et de scientifiques a installé un dispositif expérimental inédit au Musée Fabre de Montpellier en 2018. Leur objectif : comprendre les secrets des mouvements du bois et leurs impacts sur les œuvres.

Les scientifiques impliqués sur ce projet appartiennent au Laboratoire de mécanique et génie civil (Unité CNRS/Université de Montpellier), à l'Institut Pprime du CNRS et au GESAAF (Université de Florence).

1 Mode diaporama
2 Mode diaporama
3 Mode diaporama
4 Mode diaporama
5 Mode diaporama
6 Mode diaporama

Partager cet article

Commentaires

0 commentaire
Pour laisser votre avis sur cet article
Connectez-vous, rejoignez la communauté
du journal CNRS